Votre chiot arrive à la maison :

Bases d’éducation

   Pour prendre un bon départ avec votre chiot, il est impératif de respecter certaines règles de vie qui tiennent compte des comportements canins ainsi que de leurs codes de communication.

   Il est bon de fixer les règles en famille (avant l’arrivée du chiot) de façon à ce que toute la famille soit d’accord, car il faudra ensuite être cohérent.

Les repas :

-          4 repas jusqu’à 4 mois, 3 repas jusqu’à 6 mois puis 2 repas par jour.

-          Ils doivent être pris après les maîtres

-          Au bout d’un quart d’heure, on enlève la gamelle (vide ou pas).

-          Le chien ne doit rien obtenir à la table de ses maîtres pendant leur propre repas.

Les contacts :

   Le chiot a besoin, pour son bon développement, de contacts fréquents avec ses maîtres. Mais retenez bien que tous les jeux et contacts doivent être à l’initiative du maître (début et fin).

Le couchage :

   Vous avez choisi, pour installer le couchage de votre chien, un endroit isolé et calme d’où il ne peut contrôler les allées et venues.

   Il convient de le laisser tranquille lorsqu’il est dans son panier.

   Il convient de prendre de bonnes habitudes dès le début.

Si les premières nuits sont difficiles, il faut nous en parler, nous pouvons l’aider simplement.

Déplacements dans la maison :

   Le chiot ne doit pas avoir accès à toutes les pièces de la maison. Certaines lui sont interdites, par exemple les chambres.

L’habituer progressivement à la solitude :

   De façon générale, il ne faut pas laisser le chiot vous suivre sans arrêt et partout dans la maison.

L’habituer aux manipulations :

   Il est utile d’habituer votre chiot à différentes manipulations. Pensez à le brosser régulièrement, à toucher ses oreilles, à ouvrir sa bouche, toucher ses pattes, sa queue, etc…

La propreté :

   Elle nécessite patience et observation.

   Afin de limiter les accidents, il convient de le sortir après chaque réveil, chaque partie de jeu et chaque repas.

   Pensez toujours à le féliciter quand il a fait ses besoins dehors.

Les récompenses et punitions :

   Il convient de punir sur le fait, c’est-à-dire au moment ou l’acte interdit est réalisé.

   Le chien est plus sensible à la récompense qu’à la punition donc ne pas hésiter à donner une caresse ou féliciter chaudement.

La socialisation :

   Il faut que le chiot rencontre de nombreux individus différents.

   Plus il va vivre d’expériences variées et positives jeune, plus il sera sociable, mais la période de socialisation se termine vers 4 mois.

   Prenez la précaution de lui faire rencontrer des chiens correctement vaccinés et socialisés, et après que lui-même ait reçu la première injection vaccinale pour le protéger.

   Evitez de le sortir dans des endroits souillés de nombreuses déjections canines et faites en sorte de ne pas le laisser lécher toutes sortes de détritus.

Fil de navigation